février 3, 2023
Politique

Le gouvernement haïtien honore la mémoire du Président Jovenel Moïse assasiné, un an après.

Crédit photo: Haititweets

 

7 Juillet 2021- 7 juillet 2022, un an depuis que le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné à son domicile, à Pèlerin 5, dans la commune de Pétion-ville. Pour marquer cette date, plusieurs activités ont été organisées à Port-au-prince et dans certaines villes de province.

Le gouvernement a organisé une cérémonie d’hommage au feu Président Jovenel Moïse dans les jardins du Musée du Panthéon National Haïtien (MUPANAH). Le premier ministre Ariel Henry- qui a déposé une gerbe de fleurs en mémoire du défunt en présence des membres de son cabinet- a expliqué que cette cérémonie est un témoignage éloquent de son rêve de sa vision, de son engagement, de son combat en faveur de la démocratie. Un an apès cet assassinat, nous sommes encore en deuil. Le peuple haïtien est en deuil, et cela nous oblige à nous plonger dans un profond questionnement. Le chef de la villa d’accueil a dit renouveler devant la nation sa détermination à encourager, sans relâche, la poursuite de l’enquête jusqu’à son aboutissement. “La justice haïtienne peut compter sur le soutien indéfectible du gouvernement”, a-t-il garanti.

Entre hommages et attente que justice soit rendue au Président Jovenel Moïse, à sa famille et à la nation, les Jovenélistes et les Amis de Jomo ont organisé plusieurs activités de commémoration dans la capitale et dans des villes de provinces; Marche, messe de requiem, offrande florales entre autres.

Des voix continuent de s’élever pour réclamer justice en faveur de Jovenel Moïse.

Le Bureau intégré des Nations-Unis en Haïti (BINUH) a publié un communiqué le 7 Juillet 2022 en vue de marquer le premier anniversaire de l’assasinat du 58e président de la nation et de s’émouvoir du manque de progrès tangibles afin que justice lui soit rendue. Les Nations-Unis ont estimé qu’il est urgent que les moyens nécessaires soient mis à la disposition de la justice haïtienne pour faire avancer l’enquête et que les responsables de l’assassinat du Président Moïse soient, dans les délais les plus brefs, traduits devant la justice dans le respect de la légalité et des principes de l’état de droit.

Le gouvernement, à travers son Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, a renouvelé sa volonté de faire jaillir la lumière autour de cette affaire. Dans une entrevue réalisée, le 6 Juillet, en exclusivité avec les médias d’état- Radio et Télévision Nationale D’Haïti- Maître Berto Dorcé a informé des nouvelles dispositions prises pour que l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse puisse aboutir. Me. Walther Wesser Voltaire a toutes les moyens nécessaires à sa dispositions pour terminer cette enquête, le gouvernement a répondu à ses exigences, a expliqué Me Dorcé.

Des personnes arrêtées à l’étranger qui ont leur implication présumée dans ce dossier, sont sur le point d’être relâchées. Malgré la demande d’extradition du gouvernement haïtien, Samir Handall arrêté et détenu en Turquie a été relâché pour manque de preuves. Rodolphe Jaar a plaidé non coupable, devant un tribunal de miami mercredi 6 Juillet.

Selon la veuve du feu Président Jovenel Moïse, Martine Moïse, les assassins de son mari courent encore les rues.

 

QAS


 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *