février 21, 2024
Actualité

Rodolphe Jaar, premier suspect à avoir plaidé coupable dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse

(Miami)- Lors de son audition, ce vendredi, par devant La procureure fédérale Monica Castro, Rodolphe Jaar avoue non seulement avoir fourni des fonds pour soutenir le plan d’assassinat, mais également, il a versé des pots-de-vin aux policiers qui surveillaient la résidence du couple présidentiel afin qu’ils puissent faciliter la tâche aux commandos colombiens d’exécuter le Président Moïse, a rapporté le journal américain, Miami Herald.


Étant le deuxième suspect à être arrêté dans l’enquête américaine sur ce dossier, l’homme d’affaire Rodolphe Jaar a fourni des informations clés aux agents du FBI et des enquêtes de la sécurité intérieure à monter un dossier de complot plus solide contre les dix autres suspects détenus par les autorités américaines, dont leur audition est prévu en mai, souligne le journal.

L’homme d’affaire a, plus loin, révélé qu’il a rencontré James Solages, un haïtiano-américain impliqué dans l’assassinat du Président, qui lui a confirmé que la mission est passé d’arrestation du Président à son exécution.

Le 3 juin 2023 est la date prévue pour prononcer la condamnation de Rodolphe Jaar qui risque de passé entre 30 ans à perpétuité en prison, mais sa collaboration pourrait lui permettre d’écoper moins de 30 ans d’emprisonnement, soutient le Miami Herald. Le quotidien rappelle, par ailleurs, que M. Jaar est un dealer de drogue qui a coopéré avec des enquêteurs américains dans une importante enquête sur la contrebande de cocaïne il y a dix ans, espère que la même stratégie pourrait l’aider à éviter une éventuelle peine à perpétuité.

 

Watson Audibert

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *