février 21, 2024
Culture

Un mardi gras pas comme les autres au Cap-Haïtien

Il était presque cinq heures  hier, 21 février 2023,  le mardi gras, et le spectacle tardait encore à venir. Sur la place de la cathédrale de la rue 18, les carnavaliers attendaient impatiemment. Pour le troisième jour les festivités carnavalesques peinaient à prendre de l’ampleur.

 

N’étant pas mieux que le deuxième jour, les acteurs du défilé carnavalesque ont donné une performance exécrable. Les déguisements manquent considérablement, pas de spectacles, ni de chorégraphies, aucune présence des « bann a pye », une marche pacifique si l’on peut l’appeler ainsi.

Mais en dépit de tout cela, le comité a pu tenir sa promesse par rapport à l’heure du parcours des chars musicaux. L’ambiance a commencé vers 8 heures PM et c’est le groupe Tropicana qui a donné le coup d’envoi, ce qui a réjouit les « djo kannèl » qui étaient déjà massés devant le char à la rue 5 A.

Tropicana  en tête, Ekip en deuxième Position et Septen juste derrière, c’est ainsi qu’on pouvait peindre le parcours du dernier jour gras au Cap-haïtien. Et les trois groupes  ont vraiment assuré. Du bon vibe, des slogans que seuls les fanatiques malades peuvent comprendre, un public exemplaire qui n’attendait que ce moment, tout cela pour une bonne festivité qui s’est terminée vers deux heures du matin.

 

Billy Désir

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *