juillet 22, 2024
Sécurité

Au Commissariat de Pétion-Ville, Frantz Elbé rend hommage aux policiers tués à Métivier

(Pétion-Ville)- Le Directeur General a.i de la Police Nationale d’Haïti, Frantz Elbé, s’est recueilli ce dimanche 29 janvier 2023, devant le mémorial érigé en mémoire des 3 policiers tués à Metivier lors des échanges de tirs avec des bandits armés. Durant cette visite, Frantz Elbé s’est entretenu avec les policiers affectés dans ledit commissariat afin de recevoir leurs doléances.

 

Ils sont quatre à avoir été victimes le vendredi 20 janvier dernier à Métivier, commune de Pétion-Ville. Luc Eliézer (20e promotion), Gérald Occinal (30e promotion) et Duckens Céjuste (24e promotion), ont été tués.  Le policier Wiclern Staniclas est porté disparu. Un autre agent de la patrouille avait été blessé par balle et transporté à l’hôpital.

9 jours plus tard, ce Dimanche 29 janvier 2023, le Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti Frantz Elbé s’est rendu au Commissariat de Pétion-Ville pour se courber par devant le mémorial érigé en mémoire des policiers. Conscient de certaines revendications des agents des forces de l’ordre, le numéro 1 de la PNH s’est entretenu avec les agents affectés dans le Commissariat de Pétion-Ville.

Contacté peu après les faits par la rédaction, le Porte-Parole de la PNH Garry Desrosiers a indiqué que les quatre policiers victimes à Pétion-Ville ont été pris dans une embuscade.

« Selon les informations recueillies par le commissariat de Pétion-Ville et par la direction départementale de l’Ouest, la patrouille policière était sur le point de porter assistance à des proches de certains policiers en difficulté et, également, à la population en proie à la violence des gangs dans la zone. L’attaque contre les policiers serait l’œuvre des membres du gang dirigé par Vitelhomme Innocent», a tristement expliqué Desrosiers.

Le décès de ces policiers a provoqué de l’indignation chez leurs pairs. Les policiers qui sont affectés au commissariat de Pétion-Ville, étaient très remontés contre le commissaire principal. Selon ces agents réfractaires, leurs frères d’armes ont été tués en raison du retard mis pour l’envoie de renforts, en dépit des alertes.

DJ

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *