février 21, 2024
Actualité

Jean Charles Moïse annonce un « 17 Octobre » mouvementé

Le leader du parti politique “Pitit Desalin”, Jean Charles Moïse a annoncé jeudi 13 octobre, lors d’une coférence de presse, que les rues de Port-au-Prince et d’autres villes de province seront occupées par des protestataires, à l’occasion de ce 17 octobre.

 

 


S’accordant un satisfecit pour les nombreux mouvements de mobilisation perpétrés depuis plus d’un mois à travers tout le pays, Moïse Jean-Charles a annoncé la couleur pour le 17 octobre prochain, date de commémoration des 216 ans de l’assassinat de l’Empereur Jean-Jacques Dessalines, père de la patrie.

 

 

 

Cette mobilisation, selon l’ancien sénateur Moïse, considérée comme la partie émergée de l’iceberg, partira de champs-de-mars pour aboutir devant les locaux de l’Ambassade Américaine à tabarre. Une démarche qui vise à dénoncer “la responsabilité des États-Unis dans la crise haïtienne et de leurs “esclaves à talent”. Par cette action, Jean Charles Moïse entend décourager le déploiement des forces armées étrangères dans le pays suite à la demande formulée par le gouvernement d’Ariel Henry.

 

 

 

Analysant cette demande formelle du gouvernement, le leader de Pitit Dessalines juge que c’est un acte arbitraire et illégitime. “Une décision qui ne plairait certainement pas à Jean-Jacques Dessalines qui avait consenti de grands sacrifices pour chasser les colons et libérer le pays”, renchérit Jean Charles Moïse.

 

 

 

Néanmoins, il s’est déchargé de toute responsabilité par rapport à ce qui pourrait advenir des autres mouvements spontanés qui s’annoncent après celui du 17 octobre, dont les plus importants auront lieu devant la maison de chacun des 19 ministres qui composent le gouvernement d’Ariel Henry.

 

 

WMP

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *