février 3, 2023
Politique Uncategorized

EDE de Claude Joseph fait salle comble à Miami pour inviter la diaspora à s’engager

La structure politique « Les Engagés pour le Développement » (EDE), en appui avec le comité directeur de la diaspora, a réuni plusieurs centaines de jeunes et d’autres couches de la diaspora haïtienne aux États-Unis, plus précisément à Miami, le 22 octobre dernier. Cette rencontre se voulait un prétexte pour faire la promotion du changement et une invitation à la diaspora à s’impliquer davantage dans les causes haïtiennes.

 

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire Général de la structure politique, Dr Oméga Chéry, a invité les membres de l’assistance à s’engager en faveur d’une cause, à savoir la construction d’Haïti à la dimension de son histoire. « Vous devez vous engager pour jouir de vos droits civiques en choisissant ceux qui doivent vous diriger », a déclaré Chéry. Le Secrétaire Général de EDE a présenté aux compatriotes un rêve dans lequel ils jouent un grand rôle. « Dans la construction de ce projet, vous devez apporter votre contribution », a-t-il souligné.

Dr. Oméga Chéry

Le Dr Oméga Chéry croit mordicus que la diaspora haïtienne doit se servir de son expérience pour faire changer les choses en Haïti. Il a invité la diaspora à s’engager pour une autre Haïti. « Mwen ta renmen ou pare pou EDE Haïti », a-t-il souhaité.

La professeure Sterline Civil, cadre du parti, a abondé dans le même sens que le secrétaire général Chery. Madame Civil a exprimé son ras-le-bol et dit penser que la diaspora doit prendre son destin en main afin de retirer Haïti du bourbier dans lequel il patauge. « Est-ce cet héritage que vous souhaitez léguer à vos fils et vos filles?”, s’est-elle questionnée pour montrer à la diaspora aux Etats-Unis l’impérieuse nécessité de s’engager dans la cause haïtienne.

Professeure Sterline Civil

Dans son intervention, l’ancien Premier ministre intérimaire Claude Joseph s’en est pris aux politiciens traditionnels, aux garants du système d’exclusion bien monté en Haïti contre les membres de la diaspora qui souhaiteraient investir leur argent, leur temps et leurs connaissances en Haïti. « Les politiciens ont peur des compétences de la diaspora haïtienne en raison de ses ressources humaines qualifiées », a lancé Claude Joseph, ancien ministre des Affaires Étrangères et des Cultes d’Haïti.

L’ex-PM Claude Joseph

Par conséquent, le professeur Claude Joseph a invité les compatriotes à mettre les bouchées doubles en vue de s’engager directement dans les affaires intérieures du pays qui poursuivent leurs descentes aux enfers.

Ce rassemblement faut-il souligner, a eu lieu dans une salle jouxtant l’EB Hôtel de Miami. Elle a rassemblé des personnalités locales, beaucoup de jeunes, en particulier des étudiants. C’était une assistance sélecte, attentive, enthousiaste et réceptive et l’on peut mesurer et apprécier son intérêt car la toile de fond de l’activité était factuelle. Le décor était festif.

 

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *