décembre 8, 2022
Uncategorized

L’ultimatum de Barbecue à Ariel Henry

Depuis trois semaines, le pays est totalement paralysé en raison des nombreux mouvements de protestation lancés suite à la décision du gouvernement de revoir à la hausse le prix des produits pétroliers.

 

 


Cette décision qui a ravivé la colère de la population privée d’essence dans les stations-service depuis plusieurs mois, a laissé place à des scènes de pillage qui se sont produites notamment dans la région métropolitaine de Port-au-prince et dans la plupart des villes de province ; Cap-Haïtien, Gonaïves, Cayes et Saint Marc.

 

 

Ne jurant que par l’annulation de la décision du chef du gouvernement suivi de sa démission à la tête du pays, les manifestants disent qu’ils n’entendent pas lâcher prise, bien que le porte-parole de la structure politique Secteur Démocratique et Populaire, André Michel, ait déclaré que ces actions ne pourront nullement ébranler le Premier ministre qui cédera la place qu’à un président élu démocratiquement.

 


Aux grands maux les grands remèdes

 

Si les agitations populaires n’ont jusqu’à présent pas fait flancher le premier ministre Ariel Henry, le groupe G-9 an fanmi et alye, dirigé par l’ancien policier Jimmy Chérizier alias Barbecue, s’est invité dans la partie.

 

 

En effet, depuis environ deux semaines, Varreux, le plus grand terminal pétrolier d’Haïti, qui stocke pas moins de 70% des produits pétroliers du pays, est totalement bloqué par des barricades.

 

 

Une situation qui survenait peu après la promesse du Premier Ministre Ariel Henry, “toutes les dispositions seront prises pour faciliter la distribution du carburant dans les stations-service dès le lundi 19 septembre”.

 

 

Dans une vidéo de moins de 2 minutes, le chef de gang “Barbecue” avait revendiqué l’action et fait clairement comprendre que cette situation allait perdurer pour pousser le titulaire de la Primature à revenir sur sa décision d’augmenter les prix des produits pétroliers.

 


Pour le leader de la coalition G-9 « an fanmi e alye », c’est un combat qu’il mène pour le peuple. L’ancien policier Jimmy Chérizier, par ailleurs, dans une autre vidéo en circulation sur les réseaux sociaux, conseille à Ariel Henry de présenter au plus vite sa démission au risque d’exposer la population haïtienne à un génocide.

 

 

Le Premier ministre Ariel Henry dont son représentant au conseil de sécurité de l’ONU, le chancelier Jean Victor Généus, avait prétendu le lundi 26 septembre que la situation du pays était globalement sous contrôle, reste toujours murer dans son silence. 

  

WMP

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *